Vous êtes ici

18-05-2021 par L'Express de Madagascar

Piégée par un mystérieux interlocuteur sur facebook, une fillette de seize ans a été enlevée. Il a prétexté que l’adolescente était sélectionnée à un casting.


Copyright Image : L'Express de Madagascar


Une adolescente se retrouve entre les mains de ravisseurs. Disparue depuis vendredi soir, une fillette de seize ans reste introuvable. Ses kidnappeurs réclament une rançon s’élevant à dix millions d’ariary.

La victime s’est fait piégée par un mystérieux interlocuteur dont elle a fait la connaissance sur facebook. Elle a entretenu des échanges avec ce dernier depuis qu’ils sont entrés en contact depuis quelques jours.
Le malfaiteur a dupé l’adolescente pour un casting. Il a réussi à convaincre l’adolescente d’y participer en lui indiquant que les sélections allaient se tenir dans les locaux d’une célèbre station-radio locale.

Vendredi soir aux alentours de 20h30, un individu roulant à moto est venu prendre la jeune fille dans son foyer à Soamanana Miandrarivo. Ses parents non informés, elle est partie avec l’individu. Le lendemain, une voix mystérieuse a appelé le père de l’adolescente pour informer que sa fille est entre leurs mains et qu’ils réclament la somme de dix millions d’ariary contre sa libération. Désemparé, le chef de famille rongé par l’inquiétude a entamé des pourparlers avec les ravisseurs.


Les rançonneurs auraient demandé à ce que la transaction se fasse loin de la ville théâtre de l’enlèvement et que l’argent leur soit remis à Ankadinondry Sakay ou à Analavory.

Alors que les malfaiteurs se démenaient pour prendre le contrôle de la situation, une cousine de la disparue s’est présentée, dimanche, à la brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Tsiroanomandidy accompagnée de l’aumônier militaire pour signaler le rapt.

Les forces de gendarmerie ont débuté leur investigation pour remonter sur les traces des malfaiteurs. Les ravisseurs ont appelé le père de l’adolescente avec son téléphone mobile. D’un ton menaçant, l’interlocuteur a menacé de tuer l’otage en cas de refus de collaboration.

Des réquisitions ont été effectuées pour permettre la localisation des kidnappeurs et d’ établir leurs identités mais les résultats sont en cours. Les recherches de la victime se poursuivent. Aucun versement de rançon n’a encore été signalé jusqu’à hier après-midi.