Vous êtes ici

14-08-2020 par L'Express de Madagascar

Sans club depuis plusieurs mois, Hakim a finalement pris la direction du Luxembourg. Il a paraphé un contrat avec le Swift Hesperange.


Copyright Image : L'Express de Madagascar


Une nouvelle aventure pour Hakim Abdallah. Il vient de s’engager avec le Swift Hesperange. Il prend donc la direction du Luxembourg. Il était à la recherche d’un nouveau club depuis plusieurs mois. Et ce, après que son contrat avec le FC Nantes n’ait pas été reconduit. Fini donc la période creuse pour le nouveau Barea, qui devait honorer sa première sélection avec Madagascar en mars. Il quittera la France et se lancera un nouveau challenge.

Hakim Abdallah retrou­vera un compatriote au sein du Swift Hesperange. Il s’agit de Justin Randriatsoaray, membre du comité de direction. D’ailleurs, c’est lui qui a officialisé l’arrivée du jeune attaquant de vingt-deux ans sur les réseaux sociaux.

« Abdallah vient de signer avec notre club. Les négociations entre son agent et notre directeur sportif ont abouti à un accord. Le joueur a consulté l’avis de Nicolas Dupuis avant de s’engager. Le club a un bon projet et vise l’Europe », a confirmé Justin Randria­tsoaray. Cette situation facilitera certainement l’intégration du jeune avant-centre.

Auparavant, Hakim Abdallah avait déjà joué en France (Stade Brest U19, US Avranches et FC Nantes B), en Angleterre (Stoke U23) et en Espagne (CD El Ejido). Il va donc découvrir un quatrième pays différent cette fois-ci. Il disposera d’une dizaine de jours pour s’acclimater et se préparer à ce nouveau défi, avant le coup d’envoi du championnat luxembourgeois.
Le Swift Hesperange entamera l’exercice 2020- 2021 avec la réception du Differdange 03, le samedi 22 août.

Hakim Abdallah est le deuxième joueur malgache à jouer pour le Swift Hespe­range. Auparavant, Stéphane Randriatsoaray, le fils de Justin, avait déjà porté les couleurs de l’équipe. C’était durant la saison 2016-2017.
Lors d’une rencontre avec lui en mai 2019, il avait affirmé que « le Luxembourg se présente comme un véritable eldorado », car les footballeurs y gagnent très bien leur vie. Le pays s’intéresse sérieusement aux joueurs de la Grande île. Auparavant, Rinjala Raherinaivo et Toavona « Debakely » Rambe­loson aussi avaient déjà passé des tests là-bas.