Vous êtes ici

02-05-2019 par Seheno

De plus en plus de touristes veulent aujourd’hui visiter Madagascar de façon éco-responsable.

Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

L’aire protégée de Loky Manambato, qui est accessible depuis Daraina, à peu près 53km de Vohémar est l’une des meilleures destinations où pratiquer l’écotourisme dans la Grande île. En effet, cette aire protégée abrite une étonnante biodiversité dont le taux d’endémisme peut atteindre les 80%. Elle est surtout connue comme étant le refuge naturel du célèbre lémurien à couronne dorée connu sous son nom scientifique Propithecus tattersalli.

 

Grande particularité.

Parlant de richesse faunistique, ce site dispose au moins de onze espèces de lémuriens diurnes et nocturnes dont trois espèces sont endémiques. On y trouve également le plus grand scorpion à Madagascar ainsi que 127 espèces d’oiseaux, 75 espèces de reptiles et 36 espèces d’amphibiens dont deux espèces de tortues marines. L’aire protégée recèle aussi le fosa ou « Cryptoproctaferox », le plus grand carnivore de la Grande Ile.  Quant aux espèces floristiques, Loky Manambato a une grande particularité grâce à la présence de différents types de formations végétales allant d’humides à sèches dans une superficie réduite. On y recense 1.773 espèces de plantes dont une cinquantaine d’espèces ont été découvertes récemment comme le baobab de Perrier endémique appelé « Adansoniaperrieri ».  Par contre, on a détecté trois espèces végétales endémiques classées en danger critique selon la catégorie de la liste rouge de l’IUCN, à savoir « l’Aspidostemontrichandra » ou l’arbre de 8,5m de hauteur du massif de Binara, le « Dalbergia gautieri » ou une liane arbustif du massif de Bonbakora et d’Antsahabe, ainsi que le  « Combretumnusbaumei » ou une liane connue uniquement d’Antsaharengy.

 

Camp Tattersalli.

Une visite dans ce parc national constitue ainsi une immersion totale dans la nature pour les touristes qui préfèrent l’écotourisme. Il faut savoir que Loky Manambato est géré par l’ONG Fanamby qui a pour mission de préserver les ressources naturelles tout en impliquant les communautés locales dans tous les processus de gestion durable du site.  Pour accueillir les touristes éco-responsables, un camp appelé Tattersalli, a été mis en place avec des bungalows imitant les cases typiquement malgaches. Chaque structure est dotée de tout le confort possible. A cela s’ajoute un restaurant niché au cœur du domaine du camp, et offrant une vue incroyable sur les montagnes et la forêt environnantes. Pour découvrir Loky Manambato, il faut faire deux heures et demi de route en voiture tout-terrain à partir de Vohémar, puis faire 15 minutes de piste entretenue jusqu’au camp en partant du village de Mevatanàna sur la Route Nationale 5, a-t-on appris.

 

Navalona R.


Seheno