Vous êtes ici

17-01-2019 par Kanto

Euphorie. L’arrivée d’un second bébé, c’est un pur bonheur pour les parents. Chambardement. Un second bébé, c’est aussi synonyme de changement, de transformation.

© magicmaman

 

Votre bébé numéro deux est en route. Indubitablement, vous êtes heureux d’apprendre la nouvelle. Mais en même temps, vous êtes inquiet concernant le comportement du premier enfant face à ce changement qui va bouleverser sa vie – et la vôtre. Afin de ne pas brusquer les choses, vous devez préparer l’aîné à la venue de Bébé.

 

Une annonce en douceur

Comme vous n’avez aucune idée de comment l’enfant va réagir face à la nouvelle, l’annonce doit se faire avec un certain tact. Il faut trouver le bon moment et les bons mots pour ce faire.

Par exemple, annoncez-le-lui, le soir, quand vous regardez son dessin-animé avec lui, en disant : « tu sais, tu vas avoir un petit frère ou une petite sœur dans quelques temps. Tu vas pouvoir regarder les dessins animés ou jouer avec lui ou elle ».

Vous pouvez lui raconter tout ce qu’il pourra faire avec le second enfant. En mettant le plus d’ondes positives dans votre histoire, il se pourrait que votre enfant ne tienne plus en place et ait hâte de voir arriver son petit frère ou sa petite sœur.

 

Attention et valorisation

Contrairement à l’enjaillement mentionné plus haut, si l’enfant n’est pas indifférent, il se pourrait qu’il prenne mal la nouvelle. Ce sont des réactions tout à fait normales.

Indifférent, car il ne se rend pas vraiment compte de ce qui va se passer. Peut-être agressif, car il va se rendre compte qu’avec un second enfant, il n’aura plus ses parents à lui tout seul. Le second bébé représente un élément qui perturbe l’harmonie de sa vie d’aujourd’hui.

Vous devez faire de votre mieux pour lui faire savoir qu’un second bébé ne soustrait pas l’amour que vous avez pour lui. Etre à l’écoute, le rassurer, le mettre en valeur. Voilà ce que vous devez prioriser, afin que l’aîné ne se sente pas délaissé.

Pour essayer de changer son avis sur l’arrivée de Bébé numéro 2, vous pouvez le faire participer à certains préparatifs sur la venue de ce dernier. Comment cela ? Par exemple, dites-lui de choisir quelle peluche acheter à Bébé, faites-lui caresser le ventre de maman tout en parlant à son petit frère ou à sa petite sœur qui se trouve à l’intérieur, etc.

 

Quand Bébé arrive enfin…

Ce sera à ce moment que l’acuité de la sensation de délaissement de l’aîné va se ressentir. Il pourrait devenir difficile à vivre, voire réclamer votre attention toutes les minutes ou, au contraire, s’éloigner de vous en se réfugiant dans les bras de papi et mamie, par exemple. Pour ne pas briser le lien qui existait entre vous, continuez à donner de petites attentions et être à l’écoute de votre premier enfant.

Au fil du temps, il ne faut pas s’attendre à voir l’amour entre les deux enfants s’installer du jour au lendemain. Par contre, vous devez exiger à ce que le respect soit établi. Il ne faut pas que l’aîné soit violent avec le cadet (et réciproquement). L’établissement ou non de ce respect joue un rôle sur la construction de l’identité des deux enfants.

C’est en se respectant mutuellement que la complicité se forgera entre eux. Certes, la jalousie entre les enfants va poindre son nez par moments, mais en tant que parents, vous devez leur faire savoir qu’il y a bien de la place pour deux enfants et plus encore dans votre cœur.

 

Kanto Andraina