logo Moov
           Nocomment
ORN – Amoron’i Mania : Des animateurs d’antenne et des journalistes formés en nutrition
(15-11-2017) - Désormais, les arcanes de la lutte contre la malnutrition ne réserveront plus aucun secret aux 12 animateurs d’antenne et journalistes de la région d’Amoron’i Mania.
-
-
© Midi Madagasikara

C’est ce qui ressort de l’atelier de formation organisé les 7 et 8 novembre dernier à Ambositra, par les cadres de l’unité de communication institutionnelle de l’ONN d’Antananarivo.

Objectifs. L’objectif global de cette rencontre, comme l’a souligné Andrianantenaina Doda, responsable de la communication institutionnelle au sein de l’Office National de Nutrition (ONN), est bien évidemment d’améliorer la connaissance des gens de la presse pour qu’ils puissent participer pleinement au processus de changement de comportement de la population et que les journalistes formés se sentent capables de maîtriser les arcanes de la lutte contre la malnutrition traduite en actions dans le PNAN III.

Aussi, les objectifs spécifiques, a révélé le docteur Nick Rasoamiaramanana, responsable de la malnutrition au sein de lONN, sont de faire connaître à la population de la région, les différentes facettes de la nutrition et les efforts entrepris actuellement par le gouvernement pour la réduction de la malnutrition ; de transmettre à la population, aux lecteurs, auditeurs et aux téléspectateurs en général, et les pères et les mères de familles en particulier, les informations sur les bonnes habitudes et bonnes pratiques nutritionnelles qui leur permettraient d’assurer un développement maximal des potentialités physiques et intellectuelles des enfants.

Médias. Des cours théoriques suivis d’application sur les sites ont été dispensés à ces 12 animateurs d’antenne et journalistes en provenance des quatre districts, Ambositra, Ambatofinandrahana, Fandriana et Manandriana. Rajaonarivony Julien Bernard, coordonnateur régional de l’ORN Amoron’i Mania a mis l’accent sur le rôle et l’importance des médias à contribuer sur le changement de comportement de la population pour atteindre le but de la politique nationale de nutrition qui est d’assurer le droit de la population malgache à une nutrition adéquate et que la malnutrition n’est plus un problème de santé publique à Madagascar, elle est devenue aujourd’hui un problème majeur de développement.

64 %. Rappelons que selon les résultats de l’enquête nationale de suivi des objectifs du millénaire pour le développement (ESOMD 2012-2013), 47,3% des enfants malgaches de moins de cinq ans souffrent du retard de croissance dont 18,1% de retard de croissance sévère, 12,7% des nouveau-nés ont des faibles poids à la naissance. Spécifiquement dans l’Amoron’i Mania le taux de la malnutrition est de 64%.

CHAN-MOUIE Jean Anastase

Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg