logo Moov
           Nocomment
Amparibe : Expulsion manu militari de Christine Razanamahasoa de son domicile
(06-04-2018) - Un matin très mouvementé pour les habitants d’Amparibe. Très tôt ce matin, les habitants de ce quartier situé en pleine centre ville d’Antananarivo étaient surpris de la présence massive des éléments de force de l’ordre dans leur quartier.
-
-
© Moov.mg

Selon une source proche du dossier, le gouvernement veut déloger la députée Christine Razanamahasoa, élué sous la couleur du Mapar, de son domicile à Amparibe.

Chose qui a été faite car, selon une source sur place, des éléments de forces de l’ordre ont fait sortir des affaires de l’ancienne ministre de la Justice. On ne sait pas pour le moment si la locataire du lieu est sur place. Le régime de Transition lui a attribué cette villa lorsqu’elle avait occupé le poste de Garde des Sceaux.

Cette expulsion manu militari de Christine Razanamahasoa de ce logement appartenant à l’Etat intervient après la déposition des parlementaires de la coalition TIM-MAPAR-MMM et quelques indépendants d’une « lettre de réserve » auprès de la Haute cours constitutionnelle (HCC), et d’une plainte pour corruption auprès du Bianco à la suite de l’adoption de l’Assemblée nationale des projets de lois électorales le jeudi 5 avril.


© Moov.mg
Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg