logo Moov
           Nocomment
Écoles catholiques : Fermeture envisageable des établissements
(15-05-2018) - La continuité des cours dans une atmosphère calme est la principale préoccupation des responsables des établissements scolaires du pays face à la situation actuelle.
-
-
© Midi Madagasikara

«Il est tout à fait envisageable de recourir à la fermeture des établissements scolaires». Tels ont été les propos d’un responsable auprès de la direction nationale des écoles catholiques interviewé hier. Propos qui font la situation sur «d’éventuelles non-maîtrises des actions de perturbation» menées par des personnes se disant être en faveur du mouvement des 73 députés. Une initiative qui serait « prise en dernier recours lorsque les forces de l’ordre ne pourront plus assurer la sécurité des personnes (ici personnel enseignant et étudiant) et des biens auprès des établissements scolaires».

Une situation craint par de nombreux parents pour qui, les suspensions des cours sont plus que «suffisantes». Les semaines d’arrêts des cours causées par «les vacances de peste» ou encore par les cyclones marquent encore les esprits. Et voilà qu’une éventuelle suspension des cours par la fermeture des établissements «pointe son nez».

Calme.
Le responsable auprès de la direction nationale des écoles catholiques a toutefois noté que, «les cours se poursuivent actuellement dans le calme et la quiétude». Le même responsable de renchérir que «la continuité des cours a été obtenue grâce à des ententes précédées de dialogues entre les manifestants et les responsables des écoles catholiques».

D’autres mesures pourraient également être prises dans le cas où «les forces de l’ordre manqueraient aux appels alors que des établissements scolaires se font attaquer à coups de jet de pierres». L’inquiétude des parents quant à la sécurité de leurs enfants est palpable et partagée par les responsables auprès des établissements scolaires (publics et privés). La crainte d’éventuelle dégénérescence de la situation l’est également. Si pour l’heure, la situation est calme -en apparence- il se pourrait qu’elle change du jour au lendemain…au détriment des élèves qui n’ont rien à voir avec les problèmes de nos politiques.


José Belalahy

Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg