Vous êtes ici

12-07-2018 par Midi Madagasikara

Avec lui, les évènements se suivent, mais ne se ressemblent jamais. Jour de malheur ? Un jour de bonheur plutôt.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

Effectivement, si d’autres redoutent le vendredi 13, Silo pour sa part, l’attend avec impatience. Ce vendredi, il sera au Piment café pour un moment musical intense. « Pour moi, ça a toujours été une date spéciale, l’occasion de grands concerts ». Ceux qui ont suivi avec attention l’évolution de sa carrière, se souviendront sans aucun doute de ses performances avec son groupe SDF à Antaninarenina en 1992. Près d’une dizaine d’années plus tard, il retente l’expérience et remonte sur scène un vendredi 13. Il venait de lancer « Rimorimo », et a donné un concert à l’esplanade Analakely. Depuis, c’est devenu une tradition ! En 2003, le chanteur se produit au Ccac. L’année suivante, il investit le Ccesca. Jusqu’à aujourd’hui, il poursuit la tradition. Et ses fans l’attendent avec impatience.

Grand moment musical. Avec Silo, les tubes, même les plus connus, retrouvent toujours une nouvelle jeunesse et sont revisités de manière originale et singulière. Tantôt rock, tantôt jazz, surprenant même parfois, ses spectateurs avec des titres aux allures de world music, Silo a le chic pour faire rêver les mélomanes ,et faire en sorte que la monotonie ne soit jamais au rendez-vous. Avec ses instruments, car il en joue plusieurs, il crée d’autant plus toujours l’étonnement. Pour ceux qui n’ont jamais vu le « caméléon de la musique » à l’œuvre, rendez-vous est pris ce vendredi 13 au Piment Café Behoririka.
Mahetsaka