Vous êtes ici

10-09-2018 par Midi Madagasikara

Le début de la semaine est marqué par des séries d’ateliers relatifs à l’élection. En effet, aujourd’hui se tient à l’Hôtel Colbert, un atelier axé sur le « Management et Observation des élections » lequel est animé par la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) et le Forum des Commissions électorales de la Sadc (Ecf-Sadc).


Copyright Image : © Midi Madagasikara

 

Aujourd’hui, il est question d’établir « l’état de préparation aux élections, en ce qui concerne la gestion des risques et des conflits ». C’est le  chef du Service de la Communication et des Relations Publiques au sein de la Ceni, Jemima Randrianarimanana qui va intervenir. Ensuite, « les meilleures pratiques en gestion et observation électorales » seront mises en exergue par Hilda Modisane, la secrétaire exécutive de l’Ecf-Sadc. Des discussions s’enchaîneront.

 

Débats et recommandations. 

La journée de demain, par contre, sera dédiée aux professionnels des médias. En effet, le vice-président de la Ceni, Thierry Rakotonarivo va partager « le rôle des médias pour un processus électoral libre et démocratique ». D’après les explications reçues, il va surtout parler de « la vision de la Ceni concernant l’accès à l’information et la couverture médiatique en lien avec le management des élections ». A dix heures, vont entrer en scène Ulrich Freyer, le commissaire à la Commission électorale de la Namibie et Sangwani Mwafulirwa, le directeur du département des Médias et Relations publiques de la Commission électorale du Malawi. L’après-midi, le président de l’Ordre des Journalistes de Madagascar (Ojm), Gérard Rakotonirina et la responsable de l’Unité de Monitoring des Médias, Mirana Razafindrazaka feront le point sur le cas de Madagascar en ce qui concerne les médias et les élections.

 

Bernard Conchon de la Fondation Hirondelle, Sangwani Mwafulirwa, le directeur du département des Médias et Relations publiques de la Commission électorale du Malawi vont enchaîner avec le « journalisme de paix et reportage sensible aux conflits ». Avant la formulation des recommandations, un débat sur « comment construire des relations médiatiques efficaces avec un organisme de gestion électorale ? » sera ouvert. Notons que la fondation Friedrich Ebert soutient et appuie cette initiative afin de « repenser pour Madagascar les manières de faire et d’interagir dans un esprit éthique et constructif ».

 

Recueillis par Aina Bovel