Vous êtes ici

20-08-2018 par La dépêche de Madagascar


Copyright Image : La Dépêche de Madagascar

Les opportunités Malgaches sont désormais disponibles sur le site de la conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED), « www.theiguides.org ». Le guide d’investissement à Madagascar (IGuide Madagascar) vient d’être inséré officiellement dans cette plateforme, la semaine dernière. « Désormais sur ce site web accessible à tous et dans plusieurs langues, le guide d’investissement vise en premier lieu les investisseurs étrangers qui sont intéressés à opérer dans la Grande Ile. Les données, comme les coûts d’investissements, les opportunités ou encore les procédures, qui vont y être partagées seront constamment mises à jour », lance un responsable du CNUCED.

Pour la partie Malgache, l’objectif d’intégrer cette plateforme est de solliciter les investisseurs étrangers, en leur livrant le maximum d’informations nécessaires. La plateforme tient compte des informations sur la conjoncture économique, la fiscalité, les cadres juridiques ou législatifs, indique la présidente du conseil d’administration de l’Economic development board of Madagascar (EDBM), Tantely Rajobson.

En tout cas, IGuide Madagascar vient en complément des autres guides déjà lancées par l’EDBM, dont des guides globales, des guides sectorielles et des guides régionales comme celle de la région Vakinankaratra récemment produite. « L’idée est d’en faire des outils qui serviront de plateforme de mise en relation des entreprises qui opèrent déjà dans le pays avec celles qui veulent les rejoindre. Ceci ne touchera pas seulement les investisseurs étrangers mais également les investisseurs locaux », lance pour sa part Johary Rajosefa, directeur de promotion de l’investissement au sein de l’EDBM. Lui d’indiquer la tenue prochaine de plusieurs roadshows, notamment en Chine, pour présenter directement les opportunités Malgaches à l’étranger.

La Grande Ile qui a d’ailleurs tout à offrir aux investisseurs, comme l’a souligné un représentant de la commission économique pour l’Afrique. « La conjoncture économique mondiale s’affaiblit actuellement, et les flux d’investissement tendent à baisser en Afrique. Madagascar se doit de se frayer un chemin dans ce projet vus ses nombreux potentiels qui demeurent peu exploités, comme dans l’agri business, le secteur minier et pétrolier, l’énergie ou encore le tourisme. Ce pays a tout pour attirer les investisseurs, entre autres un cadre législatif très simplifié », a-t-il indiqué.

Rado Andriamampandry