Vous êtes ici

23-06-2017 par Midi Madagasikara

Rakroots, un nom qui n’est que trop connu des jeunes. Un nom que les plus âgés viennent de découvrir. Avec son nouveau titre « Enfin par si », sorti depuis peu, mais déjà sur toutes les lèvres, le jeune chanteur a en effet frappé fort. Portrait.


Copyright Image : © Midi Madagasikara

Beaucoup d’émotions, des textes à travers lesquels s’identifient des jeunes de sa génération, de la simplicité, du dynamisme, aucune prétention et peut-être même trop d’humilité… Bref, une musique qui a une âme ! Chose qu’on ne retrouve plus que très rarement dans les compositions des jeunes artistes d’aujourd’hui. Cette âme, cette émotion, c’est pourtant ce qui a poussé Rakroots, Loic Rakoto de son vrai nom à écrire, d’abord pour lui, puis pour le public.

Du gospel au roots. Une année, pris d’un coup de blues, Loïc se met à chanter « A fleur de toi ». Titre certes trop féminin, mais à sa manière, poussé par son émotion, Rakroots, à peine sorti de l’enfance et quelques kilos en moins sur la vidéo, donne au titre de Vitaa un air très roots. A l’époque, le genre musical n’était pas encore aussi démocratisé qu’aujourd’hui. Le cover en séduit plus d’un et fait le tour du net. Loïc, de son côté se découvre une nouvelle facette de son talent. Le roots, ce n’était effectivement pas le genre avec lequel il a débuté. En 2009, avec Arione Joy, il intègre le milieu musical dans le groupe MC Lion 110 puis rejoint en 2011 le NorMal Gospel -Norvegien Malagasy Gospel avec les gars de Mpamanga. Ce n’est qu’en 2012 qu’il eut un déclic et se dit, pourquoi ne pas tenter l’aventure seul ? Sa voie, il semble enfin l’avoir trouvée, bien qu’au début, ses parents n’aient pas été très emballés par cette musique qui n’étaient plus de leur âge et qu’ils avaient du mal à comprendre. Convaincus par l’ampleur du message et la profondeur des textes, ils ont cependant soutenu leur fils dans sa quête musicale.

Pas à pas. Décidé, le jeune homme, en 2013 commence une nouvelle page de son histoire. Son premier-né « Rehefa lasa aho » voit le jour. Un titre qui en envoie ! « Zay tianao », « Ianao my love »… s’ensuivent. Ce n’est toutefois qu’en 2015 que le public découvre Rakroots. Avec « Ny foko lasany any » qu’il chante en duo avec Arione Joy, le chanteur fait mouche. Il commence à asseoir sa réputation. C’est d’ailleurs le début du succès pour Rakroots qui, jusqu’à présent, n’en finit pas de faire parler de lui. Avec son nouveau titre « Tania », il continue d’animer le mythe. Mais ce n’est qu’un début, car pour Rakroots, l’histoire, la vraie ne fait commencer.

Mahetsaka

© Midi Madagasikara