Vous êtes ici

20-06-2018 par Moov.mg

Pour déjouer les autorités, une passagère du vol d’Airlink en provenance de Johannesburg avait caché 70 capsules de drogues dans son ventre et dans son gros intestin. Le suspect est de nationalité Bolivienne.


Copyright Image : Douanes

Les trafiquants déploient des trésors d'imagination pour faire passer incognito leur marchandise aux douanes. C’était le cas dimanche 17 juin à l’aéroport d’Ivato. Pour déjouer les autorités, une passagère du vol d’Airlink en provenance de Johannesburg avait caché 70 capsules de drogues dans son ventre et dans son gros intestin. Le suspect est de nationalité Bolivienne.

Sur la base de renseignements bien précis, la douane malgache a confirmé la présence du suspect à bord de ce vol. « Son bagage et son sac à main sont passés au scanner comme la formalité l’exige. Le scan n’a rien détecté d’anormal », explique une source auprès de l’administration douanière. Les agents de la douane se voient ainsi obligé d’approfondir leur contrôle en revisitant manuellement le contenu de la valise et du sac à main sans donner de résultat positif.

La douane ne lâche pas sa prise. La « mule » a été conduite par la suite dans un hôpital pour un scan corporel.  Les résultats ont révélé des capsules dans son ventre, dans la partie vaginale et dans le gros intestin. « Le suspect a déclaré transporter dans son corps 70 capsules », confie notre source.


Moov.mg