Vous êtes ici

18-09-2017 par ranja

Le selfie d’un singe appelé Naruto avait fait le tour du monde depuis 2011. Une affaire de droit d’auteur qui a fait l’objet d’une saga judiciaire


Copyright Image : © CATERS/SIPA

C’était en 2011 que le singe baptisé « Naruto » avait subtilisé l’appareil d’un photographe et prit des photos avec. Les images obtenues étaient tellement drôles que le propriétaire de l’appareil, David Slater, avait connu un franc succès en les publiant sur internet.

Cinq ans plus tard, l’ONG pour la défense des animaux, la PETA, a décidé de traîner le photographe en justice pour avoir utilisé les photos du singe sans avoir versé le droit d’auteur à l’animal. Selon cette organisation, ces photos appartenaient au primate car c’est lui qui était à l’origine des selfies et non le propriétaire de l’appareil.

Après une longue série d'audience, la Peta et David Slater ont finit pas trouver un arrangement. Il a été décidé que le photographe versera 25% des revenus obtenus par la vente des clichés à l’œuvre de charité qui protège l’habitat de Naruto.


© Moov.mg


ranja