logo Moov
           Nocomment
Slam national : La huitième édition prend une envergure internationale
(15-11-2017) - Le slam national reste le plus grand événement de Slam poésie à Madagascar. Pour cette huitième édition, quatre pays orneront la programmation avec plusieurs dizaines de slameurs-poètes de la Grande Ile.
-
-
© Midi Madagasikara

Depuis presque dix ans, les jeunes malgaches emboîtent le pas des grands auteurs malgaches, mais dans une autre forme d’art oratoire qui secoue autant par les mots que par les expressions. Le slam national met en confrontation des poètes issus des quatre coins de l’île et reste le plus grand rendez-vous des passionnés. Du 2 au 9 décembre, place à la huitième édition où les jeunes des lycées et universités, frappent par leur plume et leur voix. Poètes et slameurs se serrent les coudes pour captiver, émouvoir et persuader l’auditoire.

Les équipes de poètes et les invités internationaux seront présentés au public durant la cérémonie d’ouverture à l’Institut français de Madagascar. Des poètes confirmés d’Allemagne, du Gabon et de la Suisse répondront présents, en outre, le championnat est parrainé par Narcisse, slameur champion de France en 2013.

Si les finales baissent le rideau sur le tournoi, des ateliers, des rencontres et des échanges constitueront la programmation. Parmi les plus attendues, la performance de la poète belge Nadine Baboy dans « Terre riche».

Il est à rappeler qu’à Antananarivo plusieurs tournois de slam comme le « Tournoi de Slam de Tana » ont contribué à la mise en place d’une armée de slameurs malgaches depuis 2005. De ces tournois se sont révélés des talents cachés. Les tournois, se multiplient et devient tournoi national deux ans plus tard. Même si les Malgaches ne font pas partie des précurseurs de la poésie slam, les échanges et les tournois révèlent des talents, permettant à ces derniers de s’exprimer artistiquement aux travers des mots, des rimes et des rhétoriques.

La poésie est devenue alors, un moyen de locomotion d’idées, un outil d’initiation et de partage entre poètes mais aussi un instrument d’éducation et instruction dans l’art. Abordant des thèmes courants, comme la politique, socio-économique, l’amour, tout cela vu d’un œil de poète, les textes suivent l’actualité et se forment selon la conjoncture.

Aina Maharindra

Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Culture
Vous êtes à Antananarivo :
Contactez nos journalistes :
  Tel. 034 00 301 50
         034 00 173 54

Vous êtes en province :
Envoyez les reportages de votre région !
Moov les diffusera
E-mail : editorial@dts.mg
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg