Vous êtes ici

03-10-2017 par ranja

La recrudescence de la peste ne devrait pas impacter sur le nombre de touristes étrangers attendus cette année, selon le ministre du Tourisme, Roland Ratsiraka. Des mesures sont prises, d’après ses propos.

Copyright Image : © Midi Madagasikara

Certaines annulations de réservations sont inévitables, suite aux informations diffusées concernant la peste, d’après les opérateurs touristiques que nous avons questionnés. De son côté, le ministre Roland Ratsiraka, qui a tenu une conférence de presse hier, a annoncé que cette épidémie est une crise passagère qui se produit tous les ans et qui peut très bien être contenue et maîtrisée. « Seulement deux villes sont touchées par la peste. Il ne faut pas paniquer. Des actions sont déjà menées par le Gouvernement pour éradiquer cette maladie. Pour le Ministère du Tourisme, nous faisons appel aux hôteliers, aux restaurateurs et à tous les autres opérateurs du secteur du tourisme à renforcer les actions d’assainissement et de dératisation. Il faudrait également que les ordures soient brûlées lorsque cela est possible, afin de prévenir les risques de propagation de la maladie », a indiqué le ministre. En effet, ce dernier a demandé au personnel de son département d’envoyer une lettre à tous les opérateurs touristiques du pays, pour procéder à ces actions préventives.

Aucun changement. Pour le secteur du tourisme, les événements prévus seront réalisés, d’après le ministre Roland Ratsiraka. Au programme de ce dernier trimestre figurent, entre autres, la célébration de la Journée Mondiale du Tourisme, qui sera organisée à Diégo du 26 au 28 octobre, en partenariat avec la Région Réunion. Ensuite le 1er novembre, un tournoi de Golf, organisé dans le cadre de la promotion du tourisme durable, fera venir des golfeurs étrangers qui ont déjà participé au Golf de Paris. En bref, le Ministère du Tourisme et ses partenaires présents à la rencontre avec la presse d’hier, soutiennent que le secteur du tourisme ne devrait pas être impacté de manière significative par l’épidémie de la peste. Le ministre Roland Ratsiraka a d’ailleurs parlé d’exagération de la part des médias internationaux. Certes, les informations sur l’aggravation de la peste ne peuvent être qu’une mauvaise publicité pour la destination Madagascar.

Antsa R.


ranja