logo Moov
           Nocomment
Samsung: les puces ont compensé l'échec de Galaxy note 7
(06-01-2017) - Le géant sud-coréen Samsung Electronicsa annoncé vendredi qu'il tablait sur une progression de 49,8% sur un an de son bénéfice d'exploitation au quatrième trimestre, les ventes de puces ayant contrebalancé le fiasco du Galaxy Note 7.
Pour le géant sud-coréen Samsung, les ventes de puces ayant contrebalancé le fiasco du Galaxy Note 7
Pour le géant sud-coréen Samsung, les ventes de puces ayant contrebalancé le fiasco du Galaxy Note 7
© AFP

Le premier fabricant mondial de puces et smartphones prévoit un bénéfice d'exploitation de 9.200 milliards de wons (7,8 milliards de dollars) sur le trimestre écoulé, selon cette première estimation.

Il s'agirait du meilleur résultat obtenu depuis le troisième trimestre 2013, lorsque Samsung avait dégagé un résultat d'exploitation de 10.200 milliards de wons.

L'action de Samsung a grimpé de 1,9% à l'annonce de ces prévisions.

Cette prévision est largement au-dessus des attentes des analystes, qui tablaient sur un bénéfice d'exploitation de 8.400 milliards de wons au quatrième trimestre.

"C'est largement au-dessus des attentes du marché", a déclaré à l'AFP Greg Roh, analyste chez HMC Investment Securities.

Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre est estimé à 53.000 milliards de wons, en léger repli de 0,6% sur un an, selon un communiqué.

Le groupe a pu compenser le fiasco phénoménal du Galaxy Note 7 grâce à la bonne tenue de ses ventes de puces mémoire et d'écrans pour smartphones.

Les prix des puces mémoire sont montés en flèche, tirés par la forte demande pour des appareils mobiles plus puissants, indique Kim Dong-Won, analyste chez Hyundai Securities.

Samsung domine le marché des 3D NAND, puces mémoire plus rapides et à grande capacité.

Le groupe a aussi bénéficié des bonnes ventes d'écrans pour smartphones, estiment les analystes, ainsi que d'un effet de change favorable du fait de la baisse du won, Samsung se faisant essentiellement payer en dollar.

"Le groupe a profité d'une demande importante en puces et de fortes ventes de ses écrans dernier cri pour smartphones qui utilisent des diodes électroluminescentes organiques (OLED)", a expliqué M. Roh.

Début septembre, le premier fabricant mondial de smartphones a été contraint d'ordonner le rappel planétaire de 2,5 millions de Note 7 parce que plusieurs spécimens avaient pris feu ou explosé.

L'impact de cette crise aurait pu être contenu si certains des appareils distribués en remplacement des premiers modèles défectueux n'avaient pas eux aussi commencé à s'enflammer, poussant Samsung à abandonner en octobre la production de ce qui devait être un produit phare.

L'appareil était destiné à concurrencer l'iPhone du grand rival américain Apple et son retrait a été dévastateur pour une entreprise habituée à être considérée comme le nec plus ultra de la technologie.

Fin octobre, Samsung Electronics a annoncé une baisse de 30% de son résultat opérationnel au troisième trimestre.

Le rebond attendu au quatrième trimestre laisse penser que le géant sud-coréen pourrait se relever plus rapidement que prévu après l'affaire du Galaxy Note 7.



© AFP
Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Multimédia
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg