logo Moov
           Nocomment
Telefonica plombé en 2016 par le coût de la restructuration
(23-02-2017) - Le géant espagnol des télécoms Telefonica a publié jeudi un bénéfice net 2016 en baisse de près de 14% à 2,36 milliards d'euros, plombé par des coûts de restructuration liés en partie à un plan de départs volontaires en Espagne.
Le groupe a provisionné pendant l'année 1,4 milliard d'euros pour ses dépenses de restructuration, contre 3,2 milliards en 2015
Le groupe a provisionné pendant l'année 1,4 milliard d'euros pour ses dépenses de restructuration, contre 3,2 milliards en 2015
© AFP

Sans cet impact, le bénéfice net aurait atteint 4 milliards d'euros, précise Telefonica dans un communiqué. Les analystes interrogés par le fournisseur d'informations financières Factset tablaient sur un résultat net de 3,1 milliards d'euros.

Le groupe a provisionné pendant l'année 1,4 milliard d'euros pour ses dépenses de restructuration, contre 3,2 milliards en 2015.

Cette provision se monte à 856 millions en Espagne "en raison principalement de la prolongation jusqu'en 2018 du plan volontaire de suspension d'emploi", explique Telefonica dans un communiqué.

Entre décembre 2015 et décembre 2016, le nombre d'employés a baissé de 13% en Espagne, pour s'établir à un peu plus de 28.000 personnes.

Telefonica assure qu'une fois menée à bien, cette restructuration permettra à partir de 2019 d'économiser environ 100 millions d'euros par an.

Le résultat opérationnel avant amortissement (OIBDA), qui sert de référence aux analystes pour Telefonica, progresse de 14% à 15 milliards d'euros. Les investisseurs saluaient cette progression à la Bourse de Madrid, où le titre prenait 2,18% à 9,55 euros dans un marché en baisse de 0,10% peu avant 11H15 (10H15 GMT).

En Espagne, 1er marché du groupe, le chiffre d'affaires progresse de 2,5% grâce surtout aux offres combinées télévision-téléphones.

Les ventes progressent aussi au Brésil (+0,3%) mais reculent au Royaume-Uni (-12,5%) et en Allemagne (-5%).

Le groupe, plombé par un endettement abyssal, a également réussi à réduire sa dette financière nette à un peu moins de 48,6 milliards d'euros, en ligne avec les attentes des analystes. Fin 2015, la dette dépassait les 49 milliards d'euros.

Le chiffre d'affaires a progressé de 10,2% à 52 milliards d'euros.

L'impact défavorable des taux de changes a coûté 835 millions d'euros à Telefonica, présent notamment au Brésil et au Royaume-Uni, mais s'est réduit en fin d'année, précise le groupe.



© AFP
Bookmark and Share

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Multimédia
Autres sites du groupe : www.telma.mg | www.mvola.mg