Vous êtes ici

14-11-2019 par L'Express de Madagascar

Avec César Paes et Raymond Rajaonarivelo, le film « Mahaleo » relate une rencontre qui se mua en une belle amitié sublimée d’une jovialité mélodieuse et d’une fraternité intarissable. Le deuil du groupe est aussi le leur.


Copyright Image : L'Express de Madagascar


L’épopée d’un groupe qui a toujours émerveillé le public par la ferveur de ses chansons, la poésie de ses douces ballades et par-dessus tout, l’amitié éternelle qui lie ses membres. C’est ce que deux réalisateurs, César Paes et Raymond Rajaonarivelo, ont proposé en 2005 à tous les fans des quatre coins de la planète du groupe Mahaleo.

Endeuillés par la disparition des deux piliers du groupe, comme tous les mélomanes de tous âges et de tous horizons qui ont vibré aux rythmes de ses compositions, ils reviennent sur l’histoire d’une belle collaboration à la fois fraternelle et exceptionnelle avec eux. Illustrant l’humilité et la convivialité propres aux fameux Dama, Bekoto, Charles, Nono, Raoul et évidemment Fafah, ainsi que Dadah,le film des deux réalisateurs, alors produit par Laterit Production dépeint le portrait d’un groupe engagé pour le développement du pays.

« C’est à Fafah que j’avais confié en premier l’idée du projet d’un film, autour d’un café ou d’un verre, lors de leur passage dans l’Hexagone. Il a fait preuve d’une grande bienveillance et de calme à notre écoute. Puis, il a évoqué, avec enthousiasme, l’idée aux autres membres du groupe et depuis, ils résident à tout jamais dans nos vies », se rappelle Marie-Clémence Paes, productrice chez Laterit Production.

Dès lors très proche de Mahaleo, la fine équipe de Laterit Production à qui l’on doit, également, plusieurs œuvres documentaires en odes à la Grande île et à la splendeur de son peuple, partage la grande tristesse de Dama, Bekoto et Charles. « Le groupe, qui retranscrit depuis 1972 la force et l’émotion de tout un peuple, continuera ainsi à accompagner notre vie, tout comme il accompagnera toujours beaucoup de Malgaches », ajoute Marie-Clémence Paes.

En 2007, le groupe Mahaleo a, une nouvelle fois, été tourné par les soins de Laterit Production sur la mythique scène de l’Olympia à Paris, le temps de deux concerts historiques. S’ensuivit l’édition d’un ouvrage intitulé « Mahaleo, 40 ans d’histoire(s) de Madagascar » avec l’auteure Fanny Pigeaud. César Paes et Raymond Rajaonarivelo prévoient également la coordination et l’organisation d’un grand hommage à Fafah et Dadah dans l’Hexagone dans les prochains jours, aussi bien avec la diaspora locale que tous les fans du groupe qui s’y trouvent.