Vous êtes ici

13-01-2022 par L'Express de Madagascar


Suite aux travaux entrepris sur le câble Lion depuis le début de la semaine, les entrées internationales de Telma ont été les seules à assurer la connexion internet sur Madagascar. « Les câbles Eassy et Metiss ont supporté toute la demande en connexion Internet durant ces quelques jours », a rassuré Patrick Pisal-Hamida, Admi­nistra­teur Directeur Général de Telma. Madagas­car dispose aujourd’hui de trois entrées internationales en fibre opti­- que, le câble Lion à Toamasina d’Orange Mada­gascar et les câbles Eassy et Metiss, respectivement à Toliara et Tolagnaro pour Telma.

Ce test de compétence pour les câbles de Telma coïncide avec la publication des résultats de l’étude comparative des opérateurs en télécommunication à Mada­gascar. Cette étude menée, par l’agence Speedchecker aux mois d’octobre et novembre 2021, porte entre autres sur la performance de la connexion Internet des trois opérateurs œuvrant à Madagascar. La meilleure vitesse de téléchargement, le meilleur temps de latence, la meilleure moyenne nationale en vitesse de téléchargement, la meilleure couverture nationale. Ce sont en résumé les résultats des enquêtes menées par Speed­checker sur environ 18 300 utilisateurs à Mada­gascar.

Cette étude de Speed­-checker sur les prestations des opérateurs en télécommunication rejoint les différents rapports publiés sur la situation de la télécommunication à Madagascar.

Plusieurs enquêtes menées ces dernières années ont mis en évidence la corrélation entre les investissements effectués et les performances de Telma. Une présence qui s’explique par le travail sans précédent réalisé sur les sites mobiles, le backbone national, les réseaux métropolitains et les fibres sous-marins. Rien qu’en 2020, Telma a investi près de 73 millions USD en infrastructures dont une partie importante sur les entrées internationales en fibre optique marine.

Ces investissements massifs, réalisés par Telma ces dernières années, portent aujourd’hui leurs fruits. Des performances qui influent également sur la performance du pays au niveau continental. Toujours dans cette étude de Speedchecker, la Grande île pointe à la septième place sur le continent africain en termes de vitesse de téléchargement, avec une moyenne nationale de 13,24Mb/s. Une opportunité pour Madagascar qui possède aujourd’hui une option de premier choix sur l’échiquier économique régional et continental. Madagascar rayonne cette fois encore en Afrique.