Vous êtes ici

27-02-2020 par Moov.mg


Copyright Image : Moov

 

A nouveau sur une rampe de lancement. Le redressement d’Air Madagascar est une priorité pour le régime actuel. Pour faire sortir la tête de sa compagnie hors de l’eau, le gouvernement a déjà préparé un business plan pour la compagnie nationale. « Le document a été déjà passé au peigne fin devant un pool d’expert du secteur. Et c’est viable pour Air Madagascar », confie Joel Randriamandrato, ministre des Transport, du tourisme et de la météorologie. Ce document prévoit un équilibre opérationnel dans deux ans.

Pour atteindre ces objectifs, l’ouverture de nouvelles lignes aériennes vers des marchés prometteurs et le renforcement de la flotte de la compagnie aérienne sont inscrits dans le plan stratégique. « Cela pourrait être des lignes exploitées par Air Madagascar ou en codeshare avec d’autres compagnies aériennes », confie le membre du gouvernement.

Avec la confection de ce business plan, le gouvernement se prépare à prendre la commande dans le cockpit d’Air Madagascar. Jusqu’ici, c’est sa partenaire Air Austral qui pilote la compagnie malgache après la signature du mariage entre les deux compagnies. Mais depuis l’arrivée du nouveau régime, le divorce se prépare dans l’air. La compagnie réunionnaise est poussée vers la sortie du capital d’Air Madagascar des résultats négatifs loins des résultats escomptés dans le plan stratégique.

A titre de rappel, le business plan préparé par Air Austral prévoit un retour aux bénéfices dans 3 ans avec un chiffre d’affaires de 420 millions de dollars et un taux de rentabilité de 4.6% dans dix ans. Côté flotte, le plan prévoit de développer progressivement la flotte d’Air Madagascar pour passer de 10 à 14 appareils en 2020 et 17 en 2023.

 

Lova Rafidiarisoa


Moov.mg