Vous êtes ici

17-01-2020 par L'Express de Madagascar

Une grande première. La campagne de reboisement mobilisera tous les citoyens dans la lutte contre la déforestation.


Copyright Image : L'Express de Madagascar


Soixante millions d’arbres en une journée. Tel est le défi lancé par le président de la République, Andry Rajoelina ce dimanche. Ce défi écologique vise surtout à lutter contre le changement climatique mais surtout à conscientiser et à mobiliser la population entière à protéger l’environnement. Tout le monde peut y participer selon Alexandre Georget, ministre de l’Environnement et du développement durable. Toutes les organisations sont mises en place. C’est dans le fokontany Firarazana dans le district d’Ankazobe que se tiendra la vitrine de reboisement dans tout Madagascar. 
Il s’agit du lancement officiel. « Ce sera une vitrine de toutes les plantes. Des espèces d’arbres forestiers, des arbres fruitiers, des girofliers et des vanilliers seront plantés dans cette vitrine. Un million deux cent millions d’arbres seront mis sur terre dans une espace de 500 ha. Environs huit mille personnes y participeront. 
Tout le monde est incité à venir», explique Luciano Razafimahefa, responsable auprès du service communication du ministère de l’Environnement et du développement durable. Pour la région Boeny, le reboisement s’effectuera à Marohoga. Trois cent milles jeunes plantes, vingt cageots de graines prêts à planter et un million de boulettes seront diffusés sur une surface de 1 500 ha. Pour la région Atsinanana, le reboisement se déroulera à Antetezana, à 37 km de Foulpointe. D’après Armando Lionel Tezena, directeur régional de l’environnement et du développement, la région vise la reforestation de cette zone avec une superficie de 400 ha. Six-cent milles jeunes plantes seront mises à terre. « Il s’agit du reste d’une très grande forêt dans cette région. Nous l’avons priorisée car elle a été rasée par des personnes malveillantes», souligne-t-il. À part Antetezana, le reboisement s’effectuera à Mahanoro, Vatomandry et Brickaville. En somme, la région Atsinanana a pour objectif de planter plus d’un million d’arbres sur une surface de 778 ha. Les parcs nationaux bénéficieront aussi de ce reboisement. Des acacias, des eucalyptus, des arbres endémiques seront plantés dans ces zones.

La surveillance en permanence de l’évolution de ces jeunes plantes est primordiale afin qu’elles puissent pousser. Les gardes forestiers ont été renforcés dans certaines régions. Des fiches techniques pour réussir un bon reboisement sont affichées et diffusées partout actuellement. D’après le ministère de tutelle, la probabilité de réussite est déjà étudiée en matière de la qualité du sol. Par exemple, le largage de graine a été expérimenté à Sainte-Marie et sera reproduit à Ankazobe dimanche. 
L’objectif étant d’avoir soixante millions d’arbre plantés. La participation de tout un chacun est attendu pour cela. La tendance de reboisement a été adoptée par bon nombre d’entreprises, des associations religieuses ou des organisations non gouvernementales depuis ces dernières années. Aucun résultat concret n’a découlé car la destruction des forêts s’est empirée pendant plusieurs années.