Vous êtes ici

06-12-2018 par Kanto

Le marché des voitures d’occasion a le vent en poupe dans le pays. On compte effectivement plus de personnes qui se tournent vers les autos d’occasion que les voitures neuves des grands concessionnaires automobiles.

©iStockPhoto

 

Attention, il faut être prudent si on projette d’acheter une voiture d’occasion. Il n’est pas rare de se retrouver face à une arnaque, alors mieux vaut être sur ses gardes… On ne sait jamais ! Voici quelques astuces qui vous aideront à éviter les pièges.

 

Toujours marchander le prix !

Un Malgache, c’est bien connu pour sa forte capacité à marchander les articles qu’il achète ! Et les voitures d’occasion ne font pas exception : il faut marchander !

Le modèle ou la couleur de la voiture vous a frappé à l’œil ; et on vous l’a proposé avec un prix qui vous semble intéressant ? Attention à l’achat impulsif. Il ne faut pas se ruer sur la proposition et immédiatement sortir l’argent de son portefeuille.

Restez sagace et pensez aux autres dépenses futures sur la voiture, en plus du budget achat. Effectivement, vous aurez à payer les frais d’entretien, le carburant, l’assurance, etc. Afin de ne pas voir votre portefeuille à sec, vous devez donc essayer de faire baisser le prix que le vendeur a proposé.

 

Une inspection générale s’impose

Avant d’acheter la voiture, être minutieux sur quelques éléments, notamment :

  • La carrosserie : s’assurer que le véhicule ne possède pas de carrosserie cabossée, de points de rouille, des soudures neuves, des fuites ou encore une peinture écaillée. Il faut aussi jeter un œil sur le bon alignement des portes.

 

  • Le moteur : c’est le cœur de la voiture ! Ecoutez son bruit afin de vous assurer qu’aucun son anormal n’en sort. Vérifiez aussi qu’il ne dégage pas de fumée (noire, bleue ou blanche) ou produise un écoulement de liquide.

 

  • Les pneus : des pneus trop usés vont vous pousser à en acheter de nouveaux, dans les temps qui viennent après l’achat de la voiture… Ce qui fera de l’argent en plus sortant du portefeuille.

 

  • Les détails : ce sont les phares, essuie-glace, clignotants, etc. Il faut s’assurer que le véhicule en est bien doté et qu’ils sont en bon état (fonctionnement, état physique).

 

Le test est primordial

« L’habit ne fait pas le moine », dit-on. En effet, après l’inspection ci-dessus, même si tout a été nickel, il faut toujours passer au test de la voiture, au cas où celle-ci présenterait quelques défauts techniques non visibles à l’œil nu.

Pour ce faire, demandez au propriétaire (le vendeur) de prendre le volant sur une courte distance. Ensuite, à votre tour de prendre sa place. Testez tout : contact, vitesse, freins, tableau de bord, phares, essuie-glace, etc. Vous allez juger ensuite si la voiture vous va ou non.

 

Si jamais, vous êtes dans le doute, le mieux à faire est de passer le chemin et de chercher un autre véhicule plus convaincant. Au pire, revenir vers le vendeur avec un ami plus expérimenté : deux avis valent mieux qu’un ! Ces petits conseils vous permettront de ne pas faire une erreur avec une mauvaise affaire et regretter par la suite.

 

Kanto Andraina