Vous êtes ici

23-10-2018 par Kanto

Un enfant qui se fait confiance est un enfant qui s’épanouit facilement. Mais durant le bas âge, nombreux sont les phénomènes qui réduisent la confiance en soi des enfants. Ils deviennent alors timides, hésitants et ont également souvent du mal à faire confiance aux autres. Quelques gestes permettent de booster la confiance en soi des enfants.

©iStockPhoto

 

Un enfant qui ne se fait pas confiance : les signes

  • L’enfant a peur de rester seul et de faire des choses tout seul. Il demandera l’assistance d’une tierce personne lorsqu’il voudra essayer le nouveau toboggan au parc, par exemple.
  • Il recherche en permanence l’avis de ses parents avant de faire quoi que ce soit.
  • Il se dévalorise lui-même, en mentionnant par exemple qu’il ne sera pas capable de faire ce qu’on lui demande.

En observant bien votre enfant, vous allez facilement déceler ces signes.

 

D’où vient le manque de confiance de l’enfant ?

  • Les parents, miroirs des enfants, peuvent être les premiers à provoquer ce sentiment chez ces derniers. Un parent qui se dévalorise, qui ne se fait pas confiance, va provoquer un sentiment d’insécurité chez son enfant.
  • Arrivée d’un événement important : rentrée des écoles, naissance d’une petite sœur, etc. L’enfant pourra avoir le sentiment de se sentir moins important ou encore moins intelligent que les autres enfants.
  • La manière comment ses amis traitent votre enfant peut provoquer un manque de confiance en soi. Si l’enfant est victime de moqueries et de taquineries venant de ses camarades, il sera évident qu’il se remettra en question et deviendra douteux sur tout ce qu’il entreprendra.

 

Développer la confiance en soi d’un enfant

  • Les parents doivent encourager l’enfant quand il fait des efforts, peu importe le degré de l’effort. Cela enlèvera le sentiment d’incapacité chez l’enfant.
  • Laissez l’enfant explorer son environnement sans censure. S’il brave des interdits, rendre son exploit plus sécuritaire, au lieu de l’en empêcher complètement. Par exemple : s’il essaie de grimper sur un arbre, dites-lui de bien s’accrocher pour ne pas tomber et que vous êtes là pour le rattraper si jamais il lâche prise.
  • L’enfant doit apprendre à s’affirmer, à rester lui-même. Laissez-le faire son choix librement. Demandez-lui de vous dire quel vêtement il préfère porter ou à quel jeu il veut jouer, par exemple. De cette manière, il pourra exprimer plus facilement ce qu’il préfère, sans peur et sans hésitation.

Noter que la confiance en soi d’un enfant se développe en fait dès son plus bas âge.

 

Autres conseils ?

  • Les parents, personnes les plus proches de l’enfant et interagissant avec lui quotidiennement, doivent lui montrer le bon exemple. Parents, soyez alors vous-mêmes plus confiants en vous !
  • Suivez de près les fréquentations et les amis de votre enfant ; et connaissez comment ses camarades se comportent avec lui. Si votre enfant subit des moqueries et des rabaissements venant de ses compères, n’hésitez pas à le faire changer de fréquentation.
  • Apprenez votre enfant à communiquer sans peur et sans honte avec les autres.
  • Choisissez vos mots avec soin quand vous grondez votre enfant. Par exemple, s’il a cassé un verre, dites-lui « fais bien attention la prochaine fois » au lieu de « méchant garçon, regarde ce que tu as fait ».
  • Faire appel à des professionnels comme les pédopsychologues.

 

Kanto